Citation
Catégorie
Tag – étiquette
Auteur
Info



nb max de mots
nb min de mots
trier par
Derniers ajouts !! cliquez sur GO. Dictionnaire analogique intriqué pour extraits. Recherche mots ou phrases tous azimuts.  Aussi outil de réflexion communautaire. EXEMPLES. Insérer une citationPunchlinesChainesHumourRéparties, etc. ATTENTION, faire un&n... Lire la suite >>
Résultat(s): 450
Temps de recherche: 0.3399s

jeu

Nous ressemblons à ces enfants qui courent après la bulle qu'ils ont soufflée dans l'air.

Auteur: Gryphius Andreas

Info:

[ curiosité ]

 

Commentaires: 0

sincérité

C'est souvent lorsqu'elle est le plus désagréable à entendre qu'une vérité est le plus utile à dire, et lorsqu'elle risque de rencontrer l'opposition la plus vive. Mais il y a souvent péril à ne point souffler dans le sens du vent.

Auteur: Gide André

Info: Journal

[ prudence ]

 

Commentaires: 0

cinéma

Je crois de toute manière qu'un film n'a pas intérêt à être cent pour cent naturel et qu'il doit garder un élément artificiel. Dans le cas d'"A bout de souffle", qui est probablement le chef d'oeuvre du film tourné en intérieur et extérieur réels, l'homogénéité artistique était assurée par le fait que tout le film était post-synchronisé et la particularité du son créait le style.

Auteur: Truffaut François

Info:

[ image-son ]

 

Commentaires: 0

économie

Les innovations ne sont pas poussées par le marché, elles poussent le marché. Et le prix pour cette animation est un essoufflement continuel.

Auteur: Brauner Josef

Info:

[ compétition ] [ effort ] [ vitesse ]

 

Commentaires: 0

classiques et poncifs

(...) Boire à sa bouche de rose
Son souffle en un baiser.

Auteur: Gautier Théophile

Info: Poésies

 

Commentaires: 0

chef

Dans les très bonnes compagnies, il faut commander. Il faut proposer de grandes idées et les exprimer avec force. J'ai été toujours encouragé - parfois forcé - à affronter cette crainte très naturelle d'avoir tort. J'ai constamment été poussé à découvrir ce que je pensais vraiment et à le dire. Avec le temps, j'en suis venu à comprendre qu'attendre afin de découvrir d'où le vent souffle est une excellente manière d'apprendre comment être un suiveur.

Auteur: Enrico Roger

Info:

[ dépassement ]

 

Commentaires: 0

conscience

C'est la petite voix immobile, que l'âme observe, pas les souffles assourdissants de la damnation.

Auteur: Howells William Dean

Info:

[ introspection ]

 

Commentaires: 0

musique

Sugar Ray était un bon professeur parce qu'il ne savait pas enseigner. Il me racontait des histoires et me disait comment aimer le saxo, comment en tirer les sons mêmes de la vie. Il suffisait que j'en sorte une note pour que cela lui évoque un souvenir et lui rappelle une histoire. Je savais bien que je ne serai jamais bon mais je venais deux fois par semaine passer une heure avec lui a écouter ses histoires sur le jazz et sentir la passion qu'il éprouvait encore pour cet art immortel. Sans que je sache trop comment, elle m'envahissait et s'exprimait dans mon souffle chaque fois que je portais l'instrument à mes lèvres.

Auteur: Connelly Michael

Info: lumière morte p.90

[ pédagogie ] [ flamme ]

 

Commentaires: 0

exister

L'écrivain français se donne à lui-même l'impression d'exister bien moins dans la mesure où on le lit que dans la mesure où "on en parle". Il lui faut sans cesse relancer la presse prompte à s'endormir, il faut tenir les langues en haleine. Un anxieux, un essoufflé "Je suis là !... J'y suis - J'y suis toujours !" est parfois ce qui s'exprime de plus pathétique, pour l'oeil un peu prévenu, au travers des pages de tel romancier en renom, auxquelles on se prend distraitement à souhaiter tout à coup que la poussière soit légère : ce n'est rien toutefois, ou du moins ce n'est pas forcément qu'il n'ait plus rien à nous dire ; mais c'est son livre annuel : il s'agit à nouveau de donner le branle, d'empêcher qu'il y ait prescription.

Auteur: Gracq Julien

Info: Préférences

[ landerneau ] [ littérature ] [ gaule ]

 

Commentaires: 0

écriture

La mélodie existe, mais elle est dispersée, éparpillée un peu partout comme de la poussière d'étoiles, comme le souffle du vent qui, soudain, tourne les pages d'un livre. Elle est jouée avec indolence, nonchalance, si bien que, d'une fragilité cristalline, elle semble inconstante, irréelle telles des lettres tracées sur le sable. Mais le son est clair pourtant.

Auteur: Colic Velibor

Info: Perdido

[ jazz ]

 

Commentaires: 0