Citation
Catégorie
Tag – étiquette
Auteur
Info



nb max de mots
nb min de mots
trier par
Derniers ajouts !! cliquez sur GO. Dictionnaire analogique intriqué pour extraits. Recherche mots ou phrases tous azimuts.  Aussi outil de réflexion communautaire. EXEMPLES. Insérer une citationPunchlinesChainesHumourRéparties, etc. ATTENTION, faire un&n... Lire la suite >>
Résultat(s): 107
Temps de recherche: 0.2372s

ésotérisme

Les humains ne réalisent pas que leurs pauvres et infantiles spiritualités leur dissimulent les véritables enjeux, occultes, du pouvoir sur terre, l'homme n'est pas le maître des horloges ici. Tant que l'homme n'aura pas mieux développé sa conscience, celle de ses corps subtils, comment voulez-vous qu'il reconnaisse un maître, quel qu'il soit. Nous avons été naïfs durant de long siècles parcque nous avons été conditionnés et aussi parce que nous avions pas le pouvoir de comprendre le subconscient et donc le vrai visage de notre être. Il faut savoir que les forces de l'ombre travaillent avec toutes les assises inférieures du mental humain - émotion et passion, manifestations issue de sa peur d'être mortel, en bref une incapacité à maîtriser ses émois et son mental. L'émotion est naturelle, mais elle en doit pas affecter le mental et le discernement. Et comme pour les forces occultes qui manipulent derrière, la pensée de l'homme c'est de la matière...
Le plus grand problème de l'homme, c'est la crainte, qui crée la confusion... et sa naïveté. Les entités qui manipulent en arrière plan, manipulent aussi l'astral et les représentations, on l'a vu avec les théories sur lesquelles s'appuyaient les nazis par exemple. Si les allemands avaient "su" Hitler comme Rudolf Steiner, l'Allemagne n'aurait pas suivi Hitler.
Percevoir Hitler comme un messie ça c’était bon pour les masses, mais pas pour les initiés, les gens qui faisaient partie de la grande calèche n’étaient pas des gens capables de se faire berner par Hitler, et ce Rudolf Steiner faisait partie de la grande calèche… donc les humains qui se sont voués au culte Hitlérien ou qui se sont assujettis à la puissance politique des SS, étaient des gens eux-mêmes assoiffés du pouvoir. Etant assoiffés du pouvoir ils étaient prisonniers du pouvoir, l’un va avec l’autre, si un humain aime le pouvoir il sera assujetti par le pouvoir, il sera détruit pas le pouvoir, le plus grand danger d’un être humain qui a le moindrement contact avec les forces de l’invisible c’est d’être intéressé, attaché ou rechercher le pouvoir, ils vont vous le donner, ils vont vous le donner le pouvoir, mais vous aurez un prix à payer. Le mensonge cosmique existe.

Auteur: Montréal Bernard de

Info:

[ vingtième siècle ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

inconscient

Le cerveau fait son show incognito.

Auteur: Eagleman David

Info: "Incognito : The Secret Lives of the Brain", p.12, Vintage 2011

[ subconscient ] [ préconscient ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

pensées

Les obstacles que ces forces subliminales [les vâsanâs] dressent sur la voie qui mène à la libération sont de deux sortes : d’une part, les vâsanâs alimentent sans cesse le fleuve psycho-mental, la série infinie des cittavrtti ; d’autre part, et cela en vertu même de leur modalité spécifique (subliminale, "germinale"), les vâsanâs forment un obstacle énorme : car elles sont insaisissables, difficiles à contrôler et à maîtriser. Du fait même que leur statut ontologique est celui de la "potentialité", leur propre dynamisme oblige les vâsanâs à se manifester, à s’ "actualiser" sous forme d’actes de conscience. Ainsi le yogin – même s’il a à son actif une pratique prolongée et s’il a parcouru plusieurs étapes de son itinéraire ascétique – risque de se voir dérouté par l’invasion d’un puissant fleuve de "tourbillons" psycho-mentaux précipités par les vâsanâs.
[…] La vie est une décharge continuelle de vâsanâs qui se manifestent par les vrttis. En termes psychologiques, l’existence humaine est une actualisation sans arrêt du subconscient au moyen des "expériences". Les vâsanâs conditionnent le caractère spécifique de chaque individu ; et ce conditionnement est conforme tant à l’hérédité qu’à la situation karmique de l’individu.

Auteur: Eliade Mircea

Info: Dans "Techniques du yoga" pages 74-75

[ karma ] [ condition humaine ] [ transmission impersonnelle ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par Coli Masson

examiner

L'observation se scinde en deux parties qui, bien qu'elles aient théoriquement beaucoup en commun, sont quasiment de nature contraire. La première est une sorte d'induction subconsciente, par laquelle, en se focalisant à plusieurs reprises sur un objet, quelque élément de celui-ci acquiert une grande puissance associative, c'est-à-dire, qu'il a une tendance amplifiée à évoquer d'autres idées. L'autre part de l'observation consiste à avoir dans la conscience supérieure une idée plus ou moins construite jusqu'à ce que l'on perçoive qu'elle répond à l'objet de l'observation.

Auteur: Peirce Charles Sanders

Info: Training in Reasoning. MS [R] 444. 1898

[ corroborer ] [ inspiration ] [ conforter ] [ idée préconçue ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

inconscient

...les penseurs anti-synéchistes se retrouvent dans une attitude factice en falsifiant les phénomènes afin de représenter la conscience comme une peau, une partie distincte, recouvrant une région subconsciente d'occulte nature, psyché, âme ou fondation physiologique. Il me semble qu'en l'état actuel de nos connaissances une bonne méthodologie prescrit que si on se réfère aux apparences, la différence n'est que relative et la démarcation imprécise.

Auteur: Peirce Charles Sanders

Info: Issues of Pragmaticism. The Monist, 15 (4), 481-499. 1905

[ nébuleux ] [ confus ] [ embrouillé ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

différenciation

Voyez-vous, l'inconscient a son histoire, il n'est pas toujours le même. Au début, il est dans une situation absolument naturelle, comme celle de l'animal; il est un élan qui se nie lui-même, il est à la fois oui et non, bon et mauvais, lumineux et obscur, il est le jeu éternel de la nature qui construit et qui défait. Chaque automne, la nature détruit tout ce qu'elle a créé au cours de l'année, et au printemps suivant elle recommence tout. Cependant, il existe un petit facteur particulièrement dérangeant, même dans l'inconscient naturel, c'est le germe de l'individuel, la petite graine du Soi, comme une étincelle de lumière qui permet que la conscience advienne.

Auteur: Jung Carl Gustav

Info: Dans "L'analyse des visions"

[ pléromatique ] [ incarnation ] [ Shiva ] [ subconscient ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par Coli Masson
Mis dans la chaine

personnage littéraire

… Un mécanisme de mon subconscient a pris les traits dominants de divers boxeurs, bandits, contrebandiers, ouvriers du pétrole, flambeurs et honnêtes travailleurs avec qui j’avais eu des contacts et, en les mélangeant tous, à produire l’amalgame que j’appelle Conan le Cimmérien.

Auteur: Howard Robert E.

Info:

[ création ] [ inspiration ]

Commenter

Ajouté à la BD par miguel

forces dissolvantes

[…] il est trop évident que l’usage principal de la psychanalyse, qui est son application thérapeutique, ne peut être qu’extrêmement dangereux pour ceux qui s’y soumettent, et même pour ceux qui l’exercent, car ces choses sont de celles qu’on ne manie jamais impunément ; il ne serait pas exagéré d’y voir un des moyens spécialement mis en œuvre pour accroître le plus possible le déséquilibre du monde moderne et conduire celui-ci vers la dissolution finale. Ceux qui pratiquent ces méthodes sont, nous n’en doutons pas, bien persuadés au contraire de la bienfaisance de leurs résultats ; mais c’est justement grâce à cette illusion que leur diffusion est rendue possible, et c’est là qu’on peut voir toute la différence qui existe entre les intentions de ces "praticiens" et la volonté qui préside à l’œuvre dont ils ne sont que des collaborateurs aveugles. En réalité, la psychanalyse ne peut avoir pour effet que d’amener à la surface, en le rendant clairement conscient, tout le contenu de ces "bas-fonds" de l’être qui forment ce qu’on appelle proprement le "subconscient" ; cet être, d’ailleurs, est déjà psychiquement faible par hypothèse, puisque, s’il en était autrement, il n’éprouverait aucunement le besoin de recourir à un traitement de cette sorte ; il est donc d’autant moins capable de résister à cette "subversion", et il risque fort de sombrer irrémédiablement dans ce chaos de forces ténébreuses imprudemment déchaînées ; si cependant il parvient malgré tout à y échapper, il en gardera du moins, pendant toute sa vie, une empreinte qui sera en lui comme une "souillure" ineffaçable.

Auteur: Guénon René

Info: Dans "Le règne de la quantité" page 226

[ méfaits ] [ ombre ] [ négativité ] [ anti-psychanalyse ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par Coli Masson

paranormal

La réunion des personnes assemblées crée, momentanément, une personnalité psychique qui les résume. C’est notre être subconscient, notre moi subliminal qui paraît agir.

Auteur: Flammarion Camille

Info: Contre l’hypothèse de l’intervention d’un esprit dans les expériences de spiritisme

[ supposition ] [ Gestalt ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel
Mis dans la chaine

transcendant

Pour parler chinois, l’archétype est seulement le nom du Tao et non le Tao lui-même. De même que les Jésuites ont traduit Tao par "Dieu", de même on peut définir le "vide" du centre comme "Dieu". Le mot "vide" ne signifie pas qu’il y ait un "manque" ou une "absence", mais renvoie plutôt à un Inconnaissable caractérisé par une suprême intensité.

Ce qui se passe quand je nomme « Soi » cet Inconnaissable, c’est seulement que la somme des effets produits par l’Inconnaissable a reçu un nom, ce qui ne préjuge en rien de ce qu’il contient en substance.

Une partie de mon propre être, de grandeur inconnue, y est certes incluse, mais je ne peux pas, puisqu’elle est l’inconscient, en préciser les limites et l’extension. C’est pourquoi le Soi est un concept limite dont les processus psychiques n’épuisent pas le contenu, à beaucoup près.

Auteur: Jung Carl Gustav

Info: Dans le tome IV de sa "Correspondance", page 80

[ nomination ] [ chose en soi ] [ subconscient ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par Coli Masson