Citation
Catégorie
Tag – étiquette
Auteur
Info



nb max de mots
nb min de mots
trier par
Derniers ajouts !! cliquez sur GO. Dictionnaire analogique intriqué pour extraits. Recherche mots ou phrases tous azimuts.  Aussi outil de réflexion communautaire. EXEMPLES. Insérer une citationPunchlinesChainesHumourRéparties, etc. ATTENTION, faire un&n... Lire la suite >>
Résultat(s): 35
Temps de recherche: 0.0344s

cycles

Au comble de la prospérité vint inévitablement le déclin, c'est le principe constant de la plénitude et du vide ; toutes richesses, dignités, gloires et splendeurs, d'un coup de pied seront réduites à néant, tel est le sort de l'éclat vernal du magnolia et des fleurs automnales du cannelier.

Auteur: Li Yu Li Liweng

Info: Les carnets secrets de Li Yu : Au gré d'humeurs oisives, un art du bonheur en Chine

[ tao ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

réverbérations

J’ai soudain réalisé que dans le langage, ou en tout cas dans l’esprit du ‘Jeu des perles de verre’, tout élément était significatif du tout, chaque symbole ou combinaison de symboles ne menait pas à des exemples, expérimentations et preuves uniques, mais au centre, au mystère et au plus profond du cœur du monde, à la connaissance originelle.
Je réalisai à en ce moment éclatant que chaque transition de majeur à mineur dans une sonate, chaque transformation d’un mythe ou d’un culte religieux, chaque formulation classique ou artistique, quand elle est perçue par un esprit véritablement méditatif, n’était rien d’autre qu’une voie directe vers le cœur du mystère cosmique où, dans l’alternance entre inhalation et expiration, entre ciel et terre, entre Yin et Yang, la sacralité est créée à jamais.

Auteur: Hesse Hermann

Info: Le jeu des perles de verre

[ échos ] [ tao ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

rétention du souffle

On harmonise le souffle, puis on l’avale et on le retient aussi longtemps que possible : on médite sur l’endroit malade, on y déverse par la pensée le souffle et on le fait par la pensée lutter contre la maladie en essayant de forcer le passage obstrué. Quand le souffle est à bout, on le rejette, puis on recommence de vingt à cinquante fois ; on s’arrête quand on s’aperçoit que la sueur coule à l’endroit malade. On recommence tous les jours à minuit ou à la cinquième veille, jusqu’à la guérison.

Auteur: Maspéro Henri

Info: Dans "Maspéro, Formule orale efficace et secrète se rapportant à divers procédés d’absorber le souffle" page 364

[ taoïsme ] [ remède ] [ thérapie ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par Coli Masson

bipolarité

Il n'y a aucune distinction entre le transfert et l'amour. A partir de là commence la question : comment en effet une situation d'artifice peut-elle déterminer un ordre de sentiment qui parait un ordre aussi élevé dans l'ordre naturel que l'amour...et je dois ajouter... que la haine est aussi dans le transfert... Et donc si analyste doit démontrer quelque chose c'est le profond étroit accolement de l'amour et de la haine.

Auteur: Lacan Jacques

Info: Conférence de Louvain, 1972, sur youtube

[ tao ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

dualité

C'est pour cette raison que Jung a peut-être raison de supposer que l'énergie est un concept universel applicable aussi bien au fonctionnement psychique qu'à l'univers physique. Jung décrit ensuite comment l'énergie a deux attributs, l'intensité et l'extensité. L'étendue (extensité) de l'énergie n'est pas transférable d'une structure à une autre sans en changer la structure ; l'intensité de l'énergie l'est. Par extensité, Jung fait référence à la qualité de l'énergie. En d'autres termes, il fait remarquer qu'il y a "quelque chose" qui se déplace d'un endroit à l'autre lorsqu'une transformation énergétique se produit.

Par exemple, une balle qui est frappée en ligne droite transporte avec elle de l'énergie en constante transformation. Il y a une énergie cinétique et une énergie potentielle gravitationnelle. La quantité d'énergie cinétique est continuellement transférée en énergie potentielle au fur et à mesure que la balle monte. Ainsi, au sommet de sa trajectoire, la balle est momentanément au repos, c'est-à-dire sans énergie cinétique, mais avec toute son énergie potentielle. L'évaluation de ses quantités d'énergie est intensive mais les qualités cinétiques et le potentiel sont considérables. La balle ne peut pas transférer sa qualité cinétique en qualité potentielle sans changer sa forme, par exemple en se cassant en plusieurs pièces.

De même, il y a un facteur psychique important qui n'est pas transférable. Le concept d'extensité et d'intensité de Jung est précurseur du concept d'ordre implicite et explicite de David Bohm, sur lequel j'aurai plus de choses à dire plus tard. Aussi précurseur de la division conceptuelle du monde en objets et en actions d'objets : sujets et verbes. Tout ceci comportant une complémentarité, une double manière de traiter l'expérience. Ce sont des indices de la division entre esprit et matière, physique et psychique, mots et images.

Auteur: Fred Alan Wolf

Info: The Dreaming Universe: A Mind-Expanding Journey into the Realm Where Psyche and Physics Meet

[ physique quantique ] [ bipolarité ] [ tao ] [ mobile ] [ immobile ] [ chair-esprit ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

énantiodromie

[…] dans le Taijitu – ce symbole circulaire qui contient deux formes qui ressemblent à des poissons, l’un blanc, l’autre noir – le poisson noir a toujours un œil blanc, et le poisson blanc a toujours un œil noir. Le poisson noir est en état Yin, et le blanc est en Yang, mais au centre même de chacun de leurs états entièrement développés, il existe déjà le germe de son opposé. Dans la forme entièrement développée du Yin, le germe du Yang a déjà commencé à grandir, et dans la forme entièrement développée du Yang, le germe du Yin commence sa croissance. Le voilà, le paradoxe de la pensée chinoise ; pour eux, le coucher du soleil débute à midi, et le lever du soleil recommence dès minuit.

Auteur: Jung Carl Gustav

Info: Dans "Analyse des visions", conférence du 21 mai1931

[ orient-occident ] [ renversement ] [ tao ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par Coli Masson

attitude

Ceux qui connaissent le vide séparatif sont subtils et pénétrants.
On ne saurait mesurer leur connaissance, mais on peut les décrire :
Ils sont hésitants, comme s’ils traversaient un fleuve gelé.
Circonspects, comme s’ils redoutaient leurs voisins.
Réservés, tel un invité chez un hôte de marque.
Modestes, comme la glace qui fond.
Rustiques, comme du bois brut, mais riches et généreux comme le sont les vallées, et cependant, ambigus comme de l’eau trouble.
Qui tranquillement peuvent être yin et devenir yang, et inversement ?
Ceux qui connaissent le vide séparatif.
Ils ne désirent pas être comblés, pas plus qu’ils ne redoutent les pires débordements.

Auteur: Lao Tseu Lao Tzi

Info: Tao te King, traduit par Guy Massat et Arthur Rivas, poème 15, page 51

[ taoïsme ] [ éveil ] [ double-vue ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par Coli Masson
Mis dans la chaine

femmes-par-hommes

- Ce monstre s'était emparé de la force yin de plusieurs jeunes vierges afin de fortifier son énergie yang selon les anciennes croyances taoïstes.
- Et comment a-t-il fait pour prendre leur yin ?
- Tu demanderas à ta mère de t'expliquer...

Auteur: Li Zhiqing

Info: La légende du héros chasseur d'aigles, tome 5

[ mystère ] [ tao ]

Commenter

Commentaires: 0

humeur

La joie réelle n'est autre, en effet, qu'une vision lucide, mais assumée, de la condition humaine ; la tristesse en est la même vision mais consternée. La joie est ainsi ce que Spinoza pourrait appeler un "mode actif" de la tristesse, et réciproquement la tristesse peut être décrite comme "mode passif" de la joie.

Auteur: Rosset Clément

Info: Loin de moi. Etude sur l'identité

[ inversion ] [ tao ]

Commenter

Commentaires: 0

bipolarité

Mon petit, en littérature, chaque idée a son envers et son endroit ; et personne ne peut prendre sur lui d’affirmer quel est l’envers. Tout est bilatéral dans le domaine de la pensée. Les idées sont binaires. Janus est le mythe de la critique et le symbole du génie. Il n’y a que Dieu de triangulaire ! Ce qui met Molière et Corneille hors ligne, n’est-ce pas la faculté de faire dire oui à Alceste et non à Philinte, à Octave et à Cinna. Rousseau, dans la Nouvelle-Héloïse, a écrit une lettre pour et une lettre contre le duel, oserais-tu prendre sur toi de déterminer sa véritable opinion ? Qui de nous pourrait prononcer entre Clarisse et Lovelace, entre Hector et Achille ? Quel est le héros d’Homère ? quelle fut l’intention de Richardson ? La critique doit contempler les œuvres sous tous leurs aspects.

Auteur: Balzac Honoré de

Info: Illusions perdues

[ Tao ]

Commenter

Commentaires: 0