Citation
Catégorie
Tag – étiquette
Auteur
Info



nb max de mots
nb min de mots
trier par
Dictionnaire analogique intriqué pour extraits. Recherche mots ou phrases tous azimuts.  Aussi outil de réflexion communautaire. EXEMPLES. Comment insérer une citation. PunchlinesChainesHumourRéparties, etc. ATTENTION, faire un RESET après  une rech... Lire la suite >>
Résultat(s): 451
Temps de recherche: 0.1288s

écriture

Pour moi, être écrivain, c'est découvrir patiemment, au fil des années, la seconde personne, cachée, qui vit en nous, et un monde qui sécrète notre seconde vie : l'écriture m'évoque en premier lieu, non pas les romans, la poésie, la tradition littéraire, mais l'homme qui, enfermé dans une chambre, se replie sur lui-même, seul avec les mots, et jette, ce faisant, les fondations d'un nouveau monde.

Auteur: Pamuk Orhan

Info: 7 décembre 2006, à Stockholm

[ littérature ]

 

Commentaires: 0

patrie

Mon affect a toujours été directement lié au monde arabe, à ses traditions.

Auteur: Djebar Assia

Info:

[ source ]

 

Commentaires: 0

pouvoir

Pour mettre en place un gouvernement mondial, il est nécessaire de retirer des esprits leur individualisme, leur loyauté aux traditions familiales, leur patriotisme national, et leurs dogmes religieux.

Auteur: Chisholm George Brock

Info:

[ conservation ]

 

Commentaires: 0

nombre

Les mathématiques, comme expression de l'esprit humain, reflètent la volonté active, la raison contemplative et le désir pour la perfection esthétique. Les éléments de base sont la logique, l'intuition, l'analyse, la construction, la généralité et les individualités. Bien que différentes traditions puissent souligner d'autres aspects, ce sont les seuls effets de ces forces antithétiques et de la lutte pour leur synthèse qui constituent la vie, l'utilité, et la valeur suprême de la science mathématique.

Auteur: Courant Richard

Info: What Is Mathematics?: An Elementary Approach to Ideas and Methods 1941

[ miroir ]

 

Commentaires: 0

triade

Ne me parlez pas de tradition navale. Ce n'est rien que rhum, sodomie et fouet.

Auteur: Churchill Winston

Info:

[ marine ] [ dénigrement ]

 

Commentaires: 0

bombe atomique

Le nationalisme traditionnel ne peut pas survivre à la fission de l'atome. C'est un monde ou rien.

Auteur: Chase Stuart

Info:

[ planète terre ]

 

Commentaires: 0

évolution

Dans ces sociétés riches où les deux parents travaillent, où les familles éclatées sont banalisées, où la loi a du mal à être incarnée par les figures parentales, auprès de qui les enfants sont-ils amenés à prendre des repères stables ? L'affaiblissement des idéologies, la quasi-disparition du poids des valeurs religieuses traditionnelles, des rituels sociaux, des normes sociales et institutionnelles ne permettent plus d'étayer la fragilité de certains fonctionnements parentaux. Par ailleurs, le modèle dominant proposé en échange - celui de la réussite matérielle - n'offre pas d'alternatives pour une valorisation des limites. De plus en plus, tandis que dans les générations passées, les parents avaient tendance à s'identifier - plus ou moins bien certes - à leurs propres parents, les consultations thérapeutiques d'enfants laissent découvrir bien souvent des parents identifiés à leurs enfants. De ce fait, ils éprouvent de grandes difficultés à tenir leur place d'exigence et de limitation. Au sein de ces configurations familiales, l'immaturité infantile de l'enfant a de la peine à être reconnu et respectée.
Un tel parent ne parviendra pas à comprendre aisément que son attente n'est pas compatible avec la maturité de l'enfant. Le parent, en voulant être aimé inconditionnellement, ne permet pas à l'enfant de construire des limites structurantes.
Dans un contexte technologique et social où les divers écrans (télévision, ordinateur, console de jeux) ont pris le pas sur les jeux collectifs (cartes, jeux de société, etc.) et parfois même sur l'éducation, l'impact du virtuel sur le réel ne saurait être ignoré du point de vue du fonctionnement psychique. Dans cette dynamique où le pouvoir des images ne cesse de croître, le travail d'élaboration de la pensée n'est pas facilité. Lorsque la société fictionnelle décrite par Georges Orwell dans 1984 devient réalité, qu'advient-il pour le sujet ? Lorsque le pouvoir politique, pour asseoir sa suprématie, fait tout ce qu'il peut pour promouvoir les images au détriment de la langue ou de la pensée, que devient le sujet ? Dans le roman 1984, parmi les principes du Novlangue (langue universelle destinée à écraser les différences), on retient l'appauvrissement de la langue - rendant impossible l'expression ou la formulation des pensées subversives.
Lorsque la société dominante tente d'écraser les singularités, ce sont les limites qui s'estompes ou s'effacent."

Auteur: Estellon Vincent

Info: Les états limites

[ standardisation ]

 

Commentaires: 0

littérature

La culture belge a été importante pour moi. Le surréalisme, la touche belge ! Je songe à Jean Ray, à Louis Scutenaire, ou Marcel Mariën. (...) Ces auteurs sont un peu oubliés aujourd'hui, mais ils ont une allure belge, un ton qui n'appartient qu'à la Belgique.
En Flandre, il existe une tradition fantastique qui est opposée au traditionalisme français. (...) Il y a des brumes dans la littérature belge. Il n'y a que Malpertuis pour faire évoluer des personnages mythologiques dans une maison flamande d'aujourd'hui.

Auteur: Carrière Jean-Claude

Info: in Le Soir, quotidien belge, jeudi 1er avril 2004, rubrique, Le visiteur du Soir, page 17

[ Belgique ]

 

Commentaires: 0

créativité

La tradition a un sens, quand elle est comprise un processus d'appropriation créatif.

Auteur: Friedrich Heinz

Info:

[ passé ] [ positiver ]

 

Commentaires: 0

manger

Le pain, c'est proprement divin. Dans la Rome antique, l'étymologie vient en effet du mot panis, dérivant du nom du dieu Pan. La tradition chrétienne a bien évidemment perpétué cette connotation mystique puisque le pain symbolise le corps du Christ dans la célébration de l'Eucharistie.

Auteur: Abecassis Valérie

Info: Art food : L'histoire de l'art en cuisine

[ nourriture ]

 

Commentaires: 0