FLP : profession de foi

 

FLP tente de développer des fils de pensées déliés, au sens de pensées déliées des pouvoirs, des cénacles et  autres systèmes qui sont autant des fuites que des refuges. Souvent donc rentes de situations d'où une réflexion véritable est difficile puisque remettre en cause radicalement le système d'où on est issu est désagréable pour la tranquillité mentale personnelle. Et souvent pour la conservation de son gagne-pain. 

 

FLP est une application HOMME - machine, qui veut sans cesse, même si c'est difficile, aller vers la clarification, la désambiguïsation linguistique. C'est un outil maïeutique. Mais d'abord il faut bien comprendre son fonctionnement, sa simplicité et sa complexité. Et bien sûr, pour qui veut y participer, se conformer aux règles d'étiquetage, contraintes créatives puisque nécessitant réflexion et précision - en tentant d'être sincère avec soi-même. C'est alors - via les interactions avec la machine, sa base de données et les modérateurs/participants - qu'on pourra s'essayer à "caractériser les choses ensemble".  N'ayez peur, nous sommes là pour vous aider.

Ensuite, afin d'aller le mieux possible vers ce que nous appelons pompeusement réflexion communautaire (qu'on peut déjà nommer plus froidement "base de données intelligente" - au sens où chaque extrait est paramétré au mieux en conjugant précision et réflexivité quant à sa sémantique, et minutie quant aux données des auteurs) nous pensons qu'il est intéressant de tenter d'appréhender une idée, ou un texte, au moins sous deux angles.

A) En partant du fond, c'est à dire de la trace primordiale, ce premier signe consensus qui, allié un jour avec d'autres, devint le germe d'une réflexion désincarnée, un quasi-esprit comme l'a si bien perçu G.S. Peirce. C'est de cette roche-mère de logique simple et formelle, d'une idée de "bon sens" du langage, que nous voulons raisonner, en tentant donc d'éviter le politiquement correct du genre de ce Frank Lepage et ses amis s'occupent à débusquer. Ainsi nous considérons la pensée de G.S. Pierce comme faisant partie de la philosophie de FLP au sens d'une forme d'une désincarnation idiomatique qui privilégie le fond sur la forme, et la logique sur les effets de modes, d'époques, ou de pouvoirs divers... 

B) En clarifiant le sens de tel ou tel terme mot ou expression par recoupement des synonymes et des définitions lexicographiques. En ce sens Internet est un outil incomparable pour préciser le sens d'un terme, en remontant jusqu'à ses plus anciennes racines étymologique si nécessaire.

 

Et puis viennent les chaines. Avec elles nous approchons un peu plus une forme de réfléchir ensemble, ou de débat communautaire. Ici il reste beaucoup de travail à faire, que ce soit pour en améliorer l'ergonomie ou pour, en tant qu'utilisateur, se familiariser avec cet outil-concept.

 

Concernant les sources : on nous reproche parfois leur absence lorsque cela arrive, (nous n'avons rien contre elles et sommes content de les indiquer si nous les avons). Nous ne faisons cependant pas une fixation dessus, puisque si nous considérons qu'elles sont intéressantes et utiles à l'occasion, elles demeurent moins significatives que LE SENS, tel qu'il émerge du contexte de l'interprétant. En outre ces "arguments d'autorités" sont en général à relativiser, parfois même à bannir, puisque les sources officielles ne sont jamais des garanties définitives. De plus il nous apparait que considérer un auteur comme un signe, ou une secondéïté, au sens défini par C.S. Pierce, aide à la distanciation.

 

Une distanciation nécessaire. Prise de recul. Usage du temps long. Réflexions. Comparaisons... Fortement inspirés par la pensée de C.S. Peirce, l'application des "Fils de La Pensée", au-delà de son rôle de dictionnaire analogique intriqué,  permet beaucoup de choses dans ce sens. 

 

Notre objectif est donc, sans jamais nous refuser au plaisir de la lecture, à l'amour des formules, à notre appétence pour l'humour et les gaudrioles,  à la réfléxion/traduction, à un immense respect pour la forme poétique et l'écriture en général... de privilégier aussi une logique formelle claire, au sein de laquelle les mots ont un sens "commun". Commun peut être même dans une acception plus large, au sens de la planète, ou plus encore... Si tant est qu'on puisse se faire à pareille idée.  

C'est donc en se refusant si possible aux compliances de l'époque (Les procédures corporates alliées à l'informatique procèdent de plus en plus à cet enfermement) que cette base de données structurée représente en même temps (Meeeerci Macron, merci Macron - à entonner avec la mélodie de Merci patron) une grande subjectivité, une grande ouverture et un tropisme vers la logique formelle. Nous voilà au sein du difficile espace de liberté, francophone, qu'est FLP.

 

FLP est un site élitaire pour tous, nous sommes très très loin de Facebook, Instagram ou autres réseaux sociaux qui ne sont à vrai dire que des régies publicitaires. A total contre-courant ; il s'agit ici de slow slow thinking. Ainsi, le site des "Fils de La Pensée" se construit tranquillement, de manière collective, avec des personnes qui ont l'amour du langage, la rigolade facile et prennent le temps de la réflexion. Sans jamais abandonner l'idée du parler ensemble avec tolérance et bienveillance dans une continue tentative de nous comprendre les uns les autres. Et mieux comprendre notre environnement. Voire peut-être plus encore... .