causes-effets

La transgression précède la législation et pas le contraire. Le Mal nécessite l’idée réparatrice du Bien et pas le contraire : le Mal n’est pas l’ombre ontologique imparfaite d’un Bien archétypique, mais le Bien éthique qui n’arrive qu’après le Mal a été fait dans le dos de la Science. Le bien se déduit de la connaissance décillée du Mal et pas le contraire.

Auteur: Belhaj Kacem Mehdi

Info: Dans "Après Badiou", page 386

[ ordre d'apparition ] [ définition ] [ dualité ]

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par Coli Masson

Commentaires

No comments