illusions amoureuses

Je ne veux pas qu'on m'aime (Pascal). J'ai tardé à comprendre la pureté désespérée de ce mot. Ce n'est pas le cri de la fatigue, de l'égoïsme ou d'un ascétisme encerclant et terrifié ; c'est le cri d'un homme qui a trop bien mesuré ses possibilités de déception et de torture à l'égard d'autrui, c'est le cri suprême de la pitié. "Par amour pour toi-même, ne m'aime pas : ne rive pas tes lèvres à ma coupe vaine et mourante..." Ah ! Cette aurore de la connaissance de soi où nous aimons trop les hommes pour vouloir en être aimés !

Auteur: Thibon Gustave

Info:

[ objet amoureux ] [ attentes douloureuses ]

Commentaires: 2

Ajouté à la BD par Coli Masson

Commentaires

miguel, admin@admin.com
2020-03-04 07:15
Fait penser à Woody Allen. "Je ne pourrai jamais faire partie d'un club qui m'accepterait pour membre"
Coli Masson, colimasson@live.fr
2020-03-04 17:30
Oui mais la relation amoureuse c'est pire qu'un club associatif.