éternel retour

Et je chantais cette romance
En 1903 sans savoir
Que mon amour à la semblance
Du beau Phénix s’il meurt un soir
Le matin voit sa renaissance.

Auteur: Apollinaire Guillaume

Info: Premiers vers de la Chanson du mal-aimé

[ espérance ] [ poème ]

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par Benslama

Commentaires

No comments