big-pharma

Ce qui vient de se passer durant cette crise sanitaire est extrêmement choquant, puisqu’on voit que tous les coups sont permis pour que les molécules les plus chères et qui n’ont pas encore prouvé leur efficacité soient reconnues. Et cela pour une seule raison: accroître la valeur boursière du groupe pharmaceutique qui les produit, qu’il s’agisse de médicaments ou de vaccins. Le cas le plus incroyable ayant été le vaccin d’une compagnie pharmaceutique américaine qui a vu sa valeur boursière grimper en flèche, simplement parce que l’innocuité du vaccin tendait à être démontrée lors de la phase 1 de l’étude, qu’on appelle phase "safety" , alors même que l’efficacité en tant que telle du vaccin n’avait absolument pas été prouvée à ce stade. Une sorte de machine infernale s’est aussitôt mise en route. C’est absurde, mais c’est lié au fait que nous évoluons dans le cadre d’un capitalisme financier outrancier.

Auteur: Douste-Blazy Philippe

Info: Entretien avec Thibault Isabel sur le site Front Populaire, sept. 2020

[ pouvoir sanitaire ] [ manipulation ] [ consumérisme ] [ tout médical ]

 

Commentaires: 6

Ajouté à la BD par miguel

Commentaires

Plouin, pf.plouin@gmail.com
2020-09-16 10:50
je vois que notre grand opportuniste est en verve !
miguel, filsdelapensee@bluewin.ch
2020-09-16 13:01
j'espère que ce qu'il raconte n'est pas tout faux ;-)
Plouin, pf.plouin@gmail.com
2020-09-16 13:43
Ses relations avec l'industrie sont anciennes et fluctuantes, pour le meilleur et pour le pire, je n'y reviens pas. Que Trump se félicite d'une phase I est absurde, je suis d'accord avec DB, mais il ne faut pas attribuer le n'importe-quoi trumpien à la façon dont la crise est gérée. En ce qui concerne les médicaments de la Covid, la dexaméthasone est seule d'efficacité prouvée et ne coute pas grand chose. L'emballement pour le choquant, le tout est permis, la machine infernale etc. est de sa part une posture calculée mais outrancière, déplaisante, déplacée dans sa position.
Coli Masson, colimasson@live.fr
2020-09-16 17:27
Tiens, tu as lu cet entretien toi aussi ?
Pour en revenir au rôle de DB dans la santé, j'ai bien aimé ce petit passage :
"Non, celle-ci échoit à l’ensemble de la société, plus particulièrement aux responsables politiques et à la communauté internationale – je m’inclus dans ce groupe, puisque j’ai été ministre de la Santé plusieurs fois. Si nous acceptons que le marché du médicament soit régi par le capitalisme financier, nous ne pouvons pas en vouloir aux laboratoires pharmaceutiques, des entreprises privées qui calculent leurs recettes et leurs dépenses, distribuent des dividendes à leurs actionnaires et se soucient du cours de la bourse. Peut-on reprocher à ces patrons ce qu’on ne reproche jamais à Elon Musk et à l’entreprise Tesla ? Les vrais responsables sont les gens qui s’occupent de la santé mondiale, c’est-à-dire nous, les responsables politiques."
miguel, filsdelapensee@bluewin.ch
2020-09-17 04:34
Disons que je suis extrêmement vigilant pour ce qui concerne la santé "organisée", nous avons aussi nos expériences ici en CHuisse, ou la solidarité médicale (mutualisation des frais) s'est transmutée en un redoutable carcan, obligatoire, etc. Avec en parallèle des fortunes incroyables générée par ce que je nomme "vivre sur la misère des autres" Et comme aux US c'est encore pire...
Coli Masson, colimasson@live.fr
2020-09-17 11:57
En France ça tend à devenir comme ça aussi j'ai l'impression.